7 astuces pour apaiser son anxiété


ordinateur rose avec notebook et téléphone dans une ambiance sereine
7 astuces pour apaiser son anxiété

Nous sommes de plus en plus nombreux à être confrontés à l’anxiété dans notre quotidien.

On essaie du mieux qu’on peut pour fuir cette sensation handicapante pour la faire disparaître, ne serait-ce que quelques instants.

Mais plus nous cherchons à fuir une émotion, plus elle prend de l’ampleur et devient importante dans notre inconscient.

C’est pourquoi, aujourd’hui, je souhaitais vous partager 7 astuces que j'ai intégrées dans mon quotidien depuis plusieurs années, et qui ont considérablement diminuées mon anxiété.

Malgré la gestion de mon entreprise et mon nombre de responsabilités qui augmente. J’ai donc du accumuler un nombre de réflexes pour ne plus me laisser dominer par le stress.


COMPRENDRE L’ANXIÉTÉ


Définition


Avant de vous donner mes astuces, je souhaitais vous partager la définition de l’anxiété.


“L’anxiété est une émotion souvent ressentie comme désagréable qui correspond à l’attente plus ou moins consciente d’un danger ou d’un problème à venir.” - anxiete.fr


On comprend donc que c'est l’appréhension du danger.

La peur de revivre un événement négatif, une expérience douloureuse.



La peur : moteur de l’anxiété


Pour comprendre l’anxiété, il faut aussi comprendre la peur.


La peur est donc l’appréhension qu’une expérience désagréable déjà vécue ne se reproduise à nouveau.

On ne peut pas avoir peur de quelque chose qu’on a jamais ressenti, ni vécu et qu'on ne nous a jamais transmis.


Si je vous demande maintenant d’imaginer une sensation que vous n’avez jamais ressentie, on est bien d’accord que c’est impossible.

Le cerveau, le mental ne recycle que des anciennes pensées. Il vous remet en mémoire principalement des choses déjà vécues et déjà expérimentées.


Quand vous comprenez ça, vous saisissez ensuite que la peur est uniquement basée sur votre passé. Le mental ne comprend pas la notion du présent. Il ne connaît que le passé. Le moment présent est son pire ennemi.


Par exemple, si je vous demande de fixer l’objet qui est devant vous, et de juste l’observer dans les moindres détails, sans chercher à le décrire mentalement, juste le regarder là comme il est dans le moment présent. Vous remarquerez que pendant quelques secondes aucune pensée ne vous a traversé l’esprit, le silence et le calme étaient complètement présents, car toute votre attention s’était portée sur cet objet.


Si vous avez du mal à conceptualiser ça, sachez que c’est normal, surtout si vous n’avez encore jamais médité. L’idée de se concentrer sur le moment présent peut sembler très abstraite et très lointaine.



Nous créons notre réalité


Nous créons nos peurs et nos anxiétés en donnant du pouvoir à nos pensées. Oui, ces peurs inconscientes, ces traumatismes et ces angoisses, c’est nous qui les créons et c’est nous qui les faisons exister.


Tout est une question de choix. Si je décide de voir cette expérience sous le spectre de l’échec, de la souffrance et de la négativité, j’en ferai une expérience désagréable qui se transformera dans le futur en peur et en anxiété.

En revanche, si je décide de réagir différemment face à cette expérience, et de l’observer comme un fait et non comme une attaque personnelle, je n’y mettrai donc pas d’émotions ni de traduction altérée par mon interprétation.


Tout dépend des lunettes que vous décidez de porter :

  • Les lunettes opaques qui mettront un filtre sombre entre vous et les événements,


  • ou bien les lunettes transparentes qui vous permettent de voir vos expériences d’une manière neutre, telles qu’elles sont.



INSTALLER DE NOUVELLES HABITUDES


Maintenant que j’ai pris le temps d’expliquer le concept de la peur et de l’anxiété, je vais enfin pouvoir vous donner les astuces, réflexes et habitudes que j’ai mis en place dans mon quotidien depuis plus de 5 ans maintenant.


Il est très important de comprendre ces notions avant d’installer des habitudes. On ne soigne pas une plaie en mettant uniquement un pansement, il faut d’abord la nettoyer et la désinfecter.



La cohérence cardiaque


La respiration est la clé pour apaiser tout ce qui vous cause du stress et de l’anxiété. C’est la solution immédiate pour vous relaxer.

Il suffit de trois bonnes respirations pour reprendre ses esprits et sortir d’une émotion forte.


Cet exercice consiste à réguler son rythme cardiaque pour être plus apaisé et relaxé.


J’ai fait du théâtre pendant plusieurs années, et avant de monter sur scène, je faisais des crises de stress très très aiguës. J’ai donc commencé à faire de la cohérence cardiaque et ça m’a littéralement donné la sensation d’avoir pris un médicament pour m’apaiser. L’effet arrive au bout de quelques secondes, et il diminue considérablement le stress pour le reste de la journée.



J’ai donc deux exercices de cohérence cardiaque, à vous de choisir celui que vous préférez :


  • inspirer en 5 secondes / expirer en 5 secondes (faire l’exercice 10 fois)


  • Inspirer en 3 secondes / retenir sa respiration pendant 3 secondes / expirer en 6 secondes / respirer normalement pendant 4 secondes (faire cet exercice 10 fois)

Le deuxième exercice est mon préféré, et c’est celui que je fais tout le temps.



Écrire ses émotions


Cet exercice, je le fais depuis plusieurs années, et honnêtement, il m’a permis de régler énormément de choses avec moi-même.


Lorsque je vis une expérience difficile, un événement désagréable, un inconfort ou tout simplement une émotion qui me handicape, je vais écrire tout ce qui me traverse l’esprit.

Quand je dis tout, c’est vraiment tout.


Je laisse mon inconscient noter tout ce qu’il a envie de mettre sur papier. Et ça permet de littéralement mettre les choses à plat et de prendre du recul sur la situation. Surtout, ça me permet d’extérioriser et de parler à mon carnet, ou du moins à moi-même.



Les huiles essentielles


J’en avais déjà parlé en story Instagram, mais je ne jure que par les huiles essentielles.

Et comme j’ai la chance d’avoir une meilleure amie naturopathe, et bien, je connais énormément de choses sur les propriétés des huiles, mais surtout parce que c’est aussi un sujet qui m’intéresse énormément.


J’ai 3 huiles que j’utilise différemment pour apaiser l’anxiété :


  • L’huile essentielle de basilic tropicale est calmante, décontractante et antistress. Elle est aussi très bien contre les insomnies, la baisse de concentration et le manque de dynamisme. Personnellement, je ne l’utilise que pour me calmer. Soit je masse mon plexus solaire avec, soit j’inspire l’odeur ou bien, je la mets dans un diffuseur d’huile.


  • L’huile essentielle de Ravintsara, c’est l’huile à avoir chez soi. Elle est utile et miraculeuse pour énormément de choses. Même si je l’utilise principalement comme antifongique et antivirale, elle a aussi des propriétés calmantes et relaxantes. Je mets quelques gouttes sur mes poignets que je vais inspirer ou bien en diffusion.


  • Et pour finir la star, qui est l’huile essentielle de lavande. Je l’utilise soit en mettant quelques gouttes dans mon bain, ou bien sur mes poignets également.



Éliminer ses croyances limitantes


Comme dirait Maître Yoda : “tu dois désapprendre ce que tu as appris”.


Et quoi de mieux que les livres pour s’instruire, comprendre nos fonctionnements et nos blocages ?

Pour ma part, je lis beaucoup de livres psychologiques, spirituels et sur le développement personnel. J’avais fait un post instagram des 4 livres qui ont changé ma vie, ça vous aidera peut-être à en trouver quelques-uns.


Je vous conseille aussi de lire les livres de Lise Bourbeau qui sont vraiment très enrichissants.


Ces lectures m’ont permis de réaliser énormément de choses sur mes comportements et sur ce que je croyais être vrai. J’ai éliminé énormément de fausses croyances et de comportements toxiques que j’avais avec moi-même, comme prendre pour vrai la moindre pensée qui me traverse l’esprit.



La méditation


Évidemment, vous l'attendiez celui-là !


La méditation est très clairement le remède à tous mes maux.

Le fait de se concentrer uniquement sur le moment présent en accompagnant sa respiration, et en écoutant son corps, on entre dans une osmose totale avec soi-même ce qui crée une relation sublime et intense.


La méditation devrait être enseignée dans les écoles dès le plus jeune âge. Il soigne l’esprit, mais aussi le corps. Il permet de contrôler ses pensées, de se connecter au moment présent et surtout de mieux se comprendre et mieux comprendre l’autre.


Si j’avais su que 15 minutes de méditation par jour pouvaient changer ma vie, je l’aurais fait bien plus tôt.



La résilience


Accepter ce qu’on ne peut pas contrôler, accepter ses émotions, les accueillir sans jugement.

Accepter les autres et leurs réactions sans jugement. Accepter les événements, les expériences désagréables et savoir en tirer du positif. C'est ça, la résilience.


On perd plus de temps à vouloir comprendre le pourquoi du comment, à interpréter, plutôt qu’à accepter et décider comment réagir.


La résilience ce n’est pas accepter l'inacceptable, ne plus avoir de limites, de principes et se laisser tuer par les autres. Non, la résilience, c’est se connaître suffisamment et comprendre suffisamment l’humain pour décider comment réagir.


Comme je le disais plus haut, plus on refuse, plus on fuit, plus on est contre ses émotions et plus elles prennent de l’ampleur pour que vous les regardiez.


Alors soyez bienveillants avec vous-même et observez ce qu’il se passe en vous.



Affronter ses peurs


Pour ne plus avoir peur de quelque chose, il faut l’affronter, sinon on ne pourra jamais l’éradiquer.


Comme indiqué plus haut, nous créons nos peurs, en nourrissant nos pensées qui, je le rappelle, ne reflètent absolument pas la réalité.


Je me rappelle qu’en 2017, je travaillais dans une auberge de jeunesse au Canada, et à quelques mètres, il y avait un parc avec une forêt et une magnifique cascade.

Pour pouvoir accéder à cette cascade et s’asseoir sur les rochers qui se trouvaient au pied de celle-ci, je devais traverser un immense pont suspendu dans l’air. Un pont fait de cordes. Moi qui ait peur du vide, il était impossible que je traverse ce pont, pourtant les cascades m'appelaient et je rêvais de me rapprocher d’elles.


J’avais raconté cette anecdote au patron de l’auberge, qui m’avait dit, “si tu ne traverses pas ce pont, tu ne pourras jamais éradiquer ta peur du vide. De plus, tu te prives d’un moment incroyable en privilégiant ta peur.”


J’avais décidé le surlendemain d’y retourner et de l'affronter.

J’ai attendu que plus personne ne soit sur le pont, j’ai pris trois grandes respirations, et j’ai mis mon pied dessus.

J’étais en panique totale, et je me suis dit “Ok Maryam, tu sais que c’est dans ta tête, tout le monde marche tous les jours sur ce pont, c’est complètement safe, alors arrête d’exagérer”.

J’ai donc fait les 30 mètres du pont à vive allure en regardant droit devant moi.


Une fois arrivée de l’autre côté du pont, j’étais stupéfaite de me dire que j’avais réussi, que j’étais vivante.

Je suis donc partie me rendre devant les cascades, et ce fut absolument incroyable.


Est-ce que je suis partie de nouveau visiter les chutes? Oui tous les jours. J’ai donc traversé tous les jours ce pont, comme si j’étais sur un simple trottoir. Je suis encore impressionnée.

On n’éradique pas une peur en l’écoutant, mais en l’affrontant.



 


Voici donc mes 7 astuces pour apaiser et éliminer son anxiété.


J’ai intégré chaque exercice comme des habitudes.

Je ne les fais pas qu’une seule fois par an, je les fais plusieurs fois par semaine et ça a complètement changé ma vie.


Il m’arrive toujours d’être anxieuse, mais à un niveau beaucoup plus supportable.

Avant je faisais de réelles crises qui me demandaient des jours pour m’en remettre.

Aujourd’hui en quelques heures, j’arrive à me libérer du nuage au-dessus de ma tête et retrouver le soleil.


J’ai reformaté mon inconscient pour qu’il ait des réflexes. J’ai trouvé mes méthodes pour me sauver en cas de panique et je suis tellement heureuse de ne jamais avoir abandonné et d’être restée régulière et disciplinée.


J’espère que dans ces 7 conseils, l’un d’entre eux vous parlera.


Sachez que ce n’est pas de la magie, ni du miracle. C’est juste de la compréhension de soi, de son mental et de son fonctionnement. A partir de ça, on peut faire croire ce qu’on veut à son cerveau : soit il y a un danger imminent, soit tout va bien dans le meilleur des mondes.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout