7 habitudes qui empêchent d'avancer


tasse de café avec cahiers et plante verte
7 habitudes qui empêchent d'avancer


Nous avons tous des petites habitudes que nous avons implantées pour mieux vivre au quotidien, que ce soit au niveau de l'état d'esprit, de l'organisation, de l'hygiène de vie, etc. Alors que d'autres nous sont néfastes et nous les croyons saines, car elles nous servent d'échappatoires, de moyens pour se protéger, mais qui sont en réalité des comportements liés à des croyances limitantes.


L’humain est très attaché à ses habitudes, les lui enlever, c’est le perturber, car il aura la sensation de devoir faire face à l’inconnu, à quelque chose qu’il n’a jamais fait auparavant et c'est toujours effrayant.

Et je sais à quel point il est difficile d’éradiquer un comportement qui est ancré en nous depuis de nombreuses années…

C’est pourquoi je voudrais vous citer les habitudes les plus récurrentes qui nuisent à notre manière de penser, à notre évolution et à nos objectifs, et surtout comment les changer.


Ceci vous permettra peut-être de prendre conscience de certains de vos comportements que vous ignoriez jusqu'à présent, pour vous en libérer.



Prendre conscience de ses habitudes


Le perfectionnisme


Le perfectionnisme est intimement lié à la procrastination, car elle vous bloque dans vos projets et dans votre travail.

Elle est surtout révélatrice de votre manque de confiance en vous. Vous doutez tellement de ce que vous faites, que vous vous sentez obligés de faire quelque chose de parfait pour montrer au monde votre travail.


Mais la perfection est inatteignable et surtout jamais unanime. Alors si vous attendez d'atteindre la perfection pour vous autoriser à mettre en œuvre quelque chose, sachez que vous ne le ferez jamais.


Le plus important est de juste faire. Faire quelque chose qui vous plaît, qui vous touche et qui vous parle, pas quelque chose de parfait.


La perfection n’a jamais ému personne, ce qui nous touche, c’est l’authenticité, l’humain, la sincérité.



Se juger constamment


Nous avons tendance à avoir un avis biaisé sur notre personne et à toujours remettre en question ce qu'on fait. Nous avons souvent la sensation que ce qu'on fait n'est pas assez bien et qu'il faudrait apprendre à faire mieux.


Ce comportement nous oblige à nous concentrer uniquement sur ce que nous n'avons pas ou sur ce que nous ne savons pas faire, au lieu de se concentrer sur nos atouts, nos forces et nos capacités.


Prenez quelques minutes pour vous concentrer sur les choses que vous aimez chez vous, physiquement et mentalement, et ne répondez pas “rien” car c’est faux. Il y a obligatoirement quelque chose que vous aimez chez vous, faites l’effort de lister ces choses-là même si elles vous paraissent stupides ou insignifiantes. Ceci vous permettra de prendre conscience qu'il y a du beau et du bon chez vous et dans vos comportements.


N’oubliez pas que ce que vous pensez se voit et se ressent, si vous vous sentez incapables de faire quoi que ce soit, les autres le penseront également.

Alors faites au moins semblant, votre inconscient ne sait pas faire la différence entre ce qui est réel ou imaginé, alors si vous lui faites croire que vous avez confiance en vous, il finira par en être convaincu et vous finirez par l’être vraiment.



Se plaindre de tout


Ne jamais être satisfaits de quoi que ce soit, se concentrer uniquement sur le négatif, ne voir que ce qu’on n'a pas et ce qu’on n'arrive pas à faire, s'exaspérer, critiquer, blâmer... Tous ces comportements sont extrêmement toxiques pour vous et votre entourage.

Choisir le spectre de la négativité, et s'interdire de voir le positif dans son quotidien vous enferme dans une prison dans laquelle vous ne pourrez pas en sortir si vous n'en prenez pas conscience maintenant.


Nous avons tous quelque chose que nous avons la chance d’avoir, ne serait-ce que des yeux pour voir, des jambes pour marcher, un toit au-dessus de notre tête, de quoi manger, des gens qui nous aiment et j’en passe... Nous avons tous du positif dans notre vie, que ce soit dans les choses simples de la vie, comme dans les plus grands événements.


Faites-vous une liste des choses auxquelles vous êtes reconnaissants d’avoir depuis le début de l’année. Et faites ça à chaque fin de journée pour prendre conscience que peu importe ce que vous vivez au cours d'une journée, même la plus compliquée, il y a quand même des moments qui vous ont comblés de bonheur.



Se comparer aux autres


Croire que l'herbe est toujours plus verte ailleurs est un système de pensée qui est relié au fait de se juger constamment.

Penser que les autres ont toujours plus que nous, qu’ils sont meilleurs que nous ou qu’ils réussissent mieux que nous est une perspective très subjective et surtout illusoire.


Nous avons tous quelque chose que les autres envient et vice versa.

D'autant plus que nous enviont les autres sans avoir tous les paramètres les concernant.

Qu'ont-ils dû vivre pour arriver à ce cheminement de vie? Qu'est ce qu'ils traversent actuellement dans leur quotidien? Sont-ils véritablement épanouis?


Chacun son processus et chacun son timing. Envier l'autre, ne vous permettra pas d'aller plus vite ou d'atteindre vos objectifs.

Soyez inspirés par ce qu'ils sont sans vous comparer à eux. Ne cherchez pas à prendre la place de l'autre, la votre est parfaite comme elle est, car vous vivez les choses à votre rythme et en fonction de vos capacités.

Rien ne vous garanti que vous serez heureux si vous étiez à la place de la personne que vous enviez. Peut-être qu'elle est obligée de vivre des choses que vous ne sauriez pas gérer.


Alors investissez votre énergie dans votre processus à vous, dans votre chemin et objectifs, c'est de cette manière que vous parviendrez à aller là ou vous souhaitez être.



Vouloir plaire à tout le monde


Croire que l'herbe est toujours plus verte ailleurs est un système de pensée qui est relié au fait de se juger constamment.

Penser que les autres ont toujours plus que nous, qu’ils sont meilleurs que nous ou qu’ils réussissent mieux que nous est une perspective très subjective et surtout illusoire.


Nous avons tous quelque chose que les autres envient et vice-versa.

D'autant plus que nous envions les autres sans avoir tous les paramètres les concernant.

Qu'ont-ils dû vivre pour arriver à ce cheminement de vie ? Qu'est-ce qu'ils traversent actuellement dans leur quotidien ? Sont-ils véritablement épanouis ?


Chacun son processus et chacun son timing. Envier l'autre, ne vous permettra pas d'aller plus vite ou d'atteindre vos objectifs.

Soyez inspirés par ce qu'ils sont sans vous comparer à eux. Ne cherchez pas à prendre la place de l'autre, la votre est parfaite comme elle est, car vous vivez les choses à votre rythme et en fonction de vos capacités.

Rien ne vous garantit que vous seriez heureux si vous étiez à la place de la personne que vous enviez. Peut-être qu'elle est obligée de vivre des choses que vous ne sauriez pas gérer.


Alors investissez votre énergie dans votre processus à vous, dans votre chemin et objectifs, c'est de cette manière que vous parviendrez à aller là ou vous souhaitez être.



Vouloir tout contrôler


En contrôlant, on ne laisse pas la possibilité ni la liberté à la vie de nous offrir plus, dans le sens où en contrôlant les choses, nous limitons toutes les possibilités incroyables que le monde peut nous offrir.


Contrôler, c’est donner une seule version de la vie limitée par notre conscience, notre cerveau.


Par exemple, un événement désagréable nous arrive, nous ne trouvons pas de solutions dans l’immédiat et au lieu de lâcher prise et de faire confiance en la vie et aux solutions qui peuvent venir à nous, nous restons dans le contrôle en voulant impérativeme