Les 6 mythes sur la réussite en tant qu'artiste musical


cahier, ordinateur, tasse et femme qui écrit
Les 6 mythes sur la réussite en tant qu'artiste musical

Lorsque l’on se lance en tant qu’artiste musical, on a pour réflexe de demander le plus de conseils possibles autour de soi. Et parfois, on entend des choses qui induisent énormément en erreur, terrifient celui qui veut se lancer ou pire encore le démotive.


Donc aujourd’hui, j’aimerais parler de ces mythes et rumeurs sur la réussite en tant qu'artiste musical qui s’avèrent être fausses et que je peux totalement démentir due à mon expérience.



"Pour réussir, je dois faire un hit"

Malheureusement, faire un hit ne te garantit pas de réussir.


De nombreux artistes ont fait 2 ou 3 hits et ont soudainement disparu parce qu’ils n’ont pas su continuer à perpétuer l’intérêt autour de leur musique.


Ils se sont reposés sur leurs acquis en pensant que ces hits allaient leur assurer une carrière florissante. Or, une carrière ça s’entretient au jour le jour, même quand on enchaîne les réussites.

"J’ai hâte d’être signé en label pour me concentrer uniquement sur la création"

Les artistes qui sont signés en labels ou en major sont choisis parce qu’ils sont de vrais travailleurs.


Une fois qu’on intègre un label, on travaille dix fois plus qu’avant.


Il faut produire et créer beaucoup plus, faire des tournées, se présenter aux interviews, faire des clips, des shootings photos, faire du réseautage, se présenter aux événements, faire des meetings avec son équipe, etc.


Tu deviens un entrepreneur, et non plus un artiste qui crée dans sa chambre…



"Je dois être signé en major pour vivre de ma musique"


De nombreux artistes sont devenus main stream, voire même des légendes dans la musique et valent des millions de dollars sans jamais avoir été signé en major.


Il y a par exemple : Chance The Rapper, Tinashe, FKA Twigs, Frank Ocean et j’en passe.


Ils sont la preuve vivante qu’on peut vivre de sa musique, voire même marquer l’histoire sans jamais signer en major.


Tout est une question de stratégies, d’assiduité, de patience et de risques.



"Je me focalise d'abord sur mes statistiques, car c’est ce que les professionnels de l’industrie regardent en premier."

Absolument pas.


La première chose que les labels regardent, c’est le produit, donc ta musique.

Est-ce qu’elle est originale et authentique ? Est-ce qu’il y a de la recherche ? Du talent ? Qu’est-ce que ta musique peut apporter de plus dans l’industrie musicale ?


La deuxième chose, c’est ton branding, ton image et la manière dont tu gères ton identité visuelle.


Et en dernier point, les labels se focalisent sur la manière dont tu entretiens ta relation avec tes fans.

Est-ce que tu es régulier sur les réseaux sociaux ? Est-ce que tu es proche de tes fans ? Est-ce que tu leur donnes du contenu exclusif ? De l’authenticité ?


Tous ces éléments-là permettent de faire évoluer une carrière. Les statistiques ne veulent rien dire, surtout avec tous les moyens qu’on a pour les fausser.

"Pour vivre de ma musique, je dois faire le plus de streams possibles."


La première source de revenus dans la carrière d’un artiste n’est sûrement pas les streams. Mais plutôt les droits d’auteur (qui durent jusqu'à 75 ans après ta mort), les shows/tournées et enfin le merch et le NFT. Puis, en dernière position, on a les streams.

Donc si tu développes avant tout ta relation avec tes fans, il seront là pour acheter les billets de tes shows, acheter ton merch et tes NFT.


Raison pour laquelle si tu as 10 super fans qui achètent tout de toi à chaque fois, ça te permets largement de vivre de ta musique et de générer plus de revenus qu’avec 1 M de streams...

"Il faut avoir des gros contacts pour réussir."


Avoir un réseau qui contient les plus gros noms de l’industrie ne te servira à rien, si tu n’as rien à vendre et si tu ne sais pas comment les intéresser.


De plus, solliciter ton réseau seulement quand tu en as besoin est la pire chose à faire. Un réseau ça s’entretient, c’est comme n’importe quelle relation. Pour que ça dure, il faut être présent l’un pour l’autre, ça doit aller dans les deux sens.

Donc la première chose à faire avant de penser réseaux et contacts, c'est de sortir ta musique, montrer que tu existes et que tu es investi dans ce que tu fais.



 


J’espère t’avoir éclairci sur certains mythes qui résident au sujet de l’industrie musicale.


Pour réussir, il n'y a pas de secret. Il faut principalement travailler sur ta musique pour qu’elle soit la plus authentique possible et surtout qu’elle ait une vraie identité.


Mais travailler également sur ton branding, et ta relation avec tes fans pour créer un véritable lien avec eux. Tout en établissant des stratégies et des plans d'action pour être sûr d'atteindre tes objectifs.


Ce sont les éléments clé qui vont t’assurer une réussite et ceci sur du long terme.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout