Être un artiste c'est bien, mais être un artiste entrepreneur c'est mieux


Quel beau métier que d'être un artiste... Vous êtes destinés à nous faire rêver, voyager et ressentir un million de choses tout ça grâce à un enchaînement sonore.

Vous êtes des thérapeutes qui remédient à nos maux et nos peines.


Si tu en es un, tu as sûrement choisi cette voie artistique pour le bonheur de partager avec le monde, de transmettre en musique tes émotions, de faire rêver les autres et surtout de laisser ton âme s’exprimer.

Mais tout ce que je te décris là, c’est le côté vraiment romantique de l’artiste. Tout ce qui fait vendre dans les interviews, dans le marketing, dans ta communication, etc... C'est la partie visible de l'iceberg qui donne envie à tes fans de s'attacher à toi.


AGIS COMME UN ENTREPRENEUR


Je tiens à te rappeler que tu n’es pas seulement un artiste et tu ne peux pas avoir une carrière qui fonctionne, si tu ne te vois qu'à travers ce spectre.

Tu ne peux pas uniquement te contenter de créer, sortir tes morceaux sur SoundCloud et attendre que le manager de Jay Z sorte d’une limousine noire et te donne sa carte de visite en te disant “je vais faire de toi une superstar !” ça n’existe que dans les films Disney Channel.


Dans notre monde à nous, ce n'est pas aussi simple (sinon ce ne serait pas drôle n’est-ce pas ?).


Il y a une chose que je dis constamment dans mes coachings c’est que vous n’êtes pas que des artistes, vous êtes aussi des entrepreneurs.

A partir du moment où tu commercialises un produit que tu crées (ta musique), tu en es un.

Un entrepreneur c’est quelqu’un qui est en charge d’une entreprise, et en l’occurrence la tienne, c'est ta carrière musicale.


Tu dois donc avoir un état d'esprit en conséquence, c’est à dire penser comme un(e) artiste (rêveur, créatif, passionné) mais agir comme un businessman/woman (stratégique, organisé, discipliné).


Si un créateur de mode pensait uniquement comme un artiste, tu te doutes bien qu’il ne vendrait jamais sa collection de vêtements.

La création est la toute première étape, mais pour qu’elle puisse être vendue comme il se doit, il faut mettre en place tout un travail d’entreprenariat (fixer ses prix, faire son plan de communication, organiser son showroom...).



Selon moi, ce travail d’entreprenariat consiste en deux étapes essentielles :

1 - connaître et comprendre tous les aspects de son industrie (marketing, juridique, financier…)

2 - mettre en place des habitudes d'entrepreneur



Comprendre son industrie


Pourquoi il est impératif, de connaître tous les aspects de son industrie?


Tout simplement parce que tu ne peux pas avoir des résultats conséquents et avoir une carrière florissante si tu ne connais que 20% de l'industrie musicale. Tu ne peux pas arriver sur un marché sans connaitre au moins les bases de celui-ci.


Est-ce que tu penses sincèrement que Kanye West a une carrière qui vaut des milliards de dollars juste parce qu’il fait de la bonne musique?

La réponse est non. Il s’est informé sur chaque partie qui compose son business. C’est à dire l’aspect légal, comment investir son argent, comment perfectionner sa relation client, comment faire la publicité de son entreprise, comment faire des produits dérivés impactants, comment avoir une image de marque forte, etc, etc.


Que tu le veuilles ou non, tu es un(e) entrepreneur(e) parce que tu vends ton art.

Ce n’est pas parce que tu commercialises ta musique que ça va la dénaturer ou briser le côté “romantique” que tu crées tout autour.

Ne te mens pas à toi-même en te disant que “l’art ça ne s’achète pas, ça se vit”. Non, si tu veux vivre de ton métier, donc de ta musique, il faut que tes œuvres soient achetées, et donc arrêter de diaboliser l’aspect financier comme si l’art et l’argent n’étaient pas compatibles.

L'argent est initialement neutre, c'est nous ensuite qui en donnons une couleur. Si tu en fais un usage sain, ça ne va en aucun cas empiéter sur ton art.

Donc pour réussir à développer cette entreprise, cette carrière musicale, tu dois comme Kanye West, connaître les bases de chaque aspect de ton industrie. Le but n’est pas de tout connaître au détail près, de tout gérer, et d’avoir la science infuse. Non, là ce que tu dois te mettre en tête c’est de connaître l’essentiel, pour ne plus rester ignorant(e).

De plus, en maitrisant la base de chaque aspect de l’industrie dans laquelle tu es, tu te permets d’être plus confiant(e) dans ce que tu fais. En plus de ça, tu n’es pas dépendant(e) de qui que ce soit pour comprendre telle ou telle chose, parce que tu as déjà les notions essentielles. Car si un jour, tu te retrouves seul(e) sans ton équipe, tu ne seras pas complètement perdu(e) parce que tu auras déjà assimilé ces notions en question.


Je vais donc te poser quelques questions qui vont te permettre de savoir si tu connais bien les facettes de ton industrie, pas assez ou voire pas du tout. Évidemment, ne triches pas en regardant les réponses sur internet, sinon le test n’a plus aucun intérêt.

Avant de commencer voici la signification des réponses :


Oui certainement : tu connais la réponse à 100% parce que tu l’a déjà mise en pratique ou expérimenté.

Je ne sais pas: tu en as déjà entendu parlé, mais tu n’es pas sur(e) de la réponse.

Pas du tout : tu n’en as jamais entendu parlé et tu ignores totalement la réponse.

C’est parti!

Est-ce que tu connais la différence entre droit moral et droits patrimoniaux?

☐ Oui certainement

☐ Je ne sais pas

☐ Pas du tout

Connais-tu la différence entre un label et un éditeur ?

☐ Oui certainement

☐ Je ne sais pas

☐ Pas du tout

Est-ce que tu connais le rôle exact de la SACEM?

☐ Oui certainement

☐ Je ne sais pas

☐ Pas du tout

Connais-tu la différence entre un tourneur et un diffuseur?

☐ Oui certainement

☐ Je ne sais pas

☐ Pas du tout

Sais-tu quelle est l’utilité d’un communiqué de presse ?

☐ Oui certainement

☐ Je ne sais pas

☐ Pas du tout

Sais-tu comment envoyer ta musique aux playlists éditoriales Spotify?

☐ Oui certainement

☐ Je ne sais pas

☐ Pas du tout

- Si sur les 6 questions tu as répondu “Oui certainement”, je suis fière de te dire que tu t’es bien documenté sur ton industrie!

- Si tu as répondu “Oui certainement” à 3 questions sur les 6 c’est un bon début, tu es sur la bonne voie!

- Si tu as répondu “pas du tout” ou “je ne sais pas” sur plus de 3 questions c’est que tu ne connais pas suffisamment les bases et tu dois te documenter et te renseigner sur ton industrie.

La bonne nouvelle, c’est que tu n'es plus tout(e) seul(e), abandonné(e) au milieu de toutes ces définitions. Je suis là pour t'aider, t'accompagner et comprendre plus aisément les aspects fondamentaux de ton industrie. Tu peux à tout moment t'abonner à ma newsletter ou à mon compte Instagram pour apprendre plein de choses.




Mettre en place des habitudes d'entrepreneur

Passons maintenant à la deuxième étape, celle de ton état d'esprit.


J’en avais déjà parlé dans un de mes précédents articles (et j’en parlerai même souvent), c’est que ton état d’esprit est le pilier de ta réussite.

Avoir le mindset d’un entrepreneur, ce n’est pas penser comme un millionnaire (comme ce qu’on peut voir dans les pubs sur YouTube), mais c’est tout simplement développer un état d’esprit suffisamment solide pour être à même de gérer une entreprise, une carrière sur du long terme.



Voici selon moi de quoi est composé cet état d'esprit :


Motivation et détermination

Pour cela, il faut que ton projet te passionnes et te donne envie de continuer. Tu dois aimer créer, composer, chanter au point que rien ne pourra t’arrêter.

Même s’il y aura des jours où tu seras moins stimulé(e), tu dois trouver une routine, des moyens efficaces pour te booster et garder le cap jusqu’au bout. Ta vision doit être claire et évidente pour toi, c’est ce qui te permettra d’être concentré(e) et de ne pas te laisser déstabiliser par le reste.

Sortir de sa zone de confort

Oui tu l'entends souvent celui-là, mais il est très important.

Tu dois être capable de sortir de ta zone de confort, de te challenger.

Si les habitudes que tu as mis en place ne te rapportent plus de résultats, c’est que tu dois les changer, donc faire de nouvelles choses, sortir de ton cocon et vivre de nouvelles expériences.

Persévérance

Réussir ne se fait pas en un coup de baguette magique. Croire qu'une personne a du succès grâce à la chance est un mythe.

Il y a du travail, des doutes, des peurs, des remises en question, des nuits blanches derrière tout ça.

Mais malgré tout, il faut continuer d’y croire (c’est la base du mindset d’un entrepreneur), persister, se relever, se donner la chance de vivre son rêve, car personne ne le fera à ta place. Que ça prenne 6 mois, un an ou 3 ans, n’abandonne pas car tout est une question de timing.

Car comme disait Paulo Coelho, c’est souvent la dernière clé du trousseau qui ouvre la porte.

L'auto-discipline

Tu es ton propre patron, tu dois donc te discipliner et être organisé(e). Avoir un emploi du temps qui te permets d’être efficace et de gérer tes obligations. Prioriser tes urgences, avoir des deadlines, faire des to-do list, préparer en avance certains travaux. Tout ceci va te permettre de gagner du temps, mais surtout d’avoir des résultats conséquents, car plus tu seras organisé(e), plus tu seras performant(e).

Savoir rester positif

Tu vas vivre au cours de ta carrière des événements plus ou moins éprouvants, et c’est normal.

Oui, tu vas être déçu(e), avoir mal, être frustré(e), mais le plus important est de ne pas te laisser contrôler par tes émotions.

Analyses la situation, demandes-toi comment tu peux réagir au mieux face à cette situation pour en tirer profit et surtout pour trouver un plan B. Chaque événement est neutre en soi, ce sont nos réactions qui donnent la couleur aux événements. Une situation ne vient pas dans notre vie pour nous punir, mais au contraire pour nous faire grandir et nous permettre de nous rapprocher de nos objectifs.

Car comme je disais plus haut, pour avoir des résultats, il faut savoir sortir de sa zone de confort. Et parfois la vie, généreuse comme elle est, nous met sur notre chemin des situations inconfortables pour que nous puissions accéder à la réussite que nous espérons :).


Tu l’auras donc compris, on ne naît pas entrepreneur, on le devient.

Il faut se former et se conditionner aussi bien psychologiquement que professionnellement, et ceci tous les jours. C’est loin d’être impossible, crois-moi. C’est un état d’esprit qu’il faut développer, mais c’est un magnifique chemin que je te souhaite d’entreprendre parce que ce sera l’une de tes plus belles aventures, tu peux me croire.

N'oublie jamais de penser comme un artiste et d'agir comme un entrepreneur. Plus tu seras informé sur ton industrie, plus tu sauras où mettre les pieds et avancer comme tu le souhaites.

Rappelles-toi que c'est avant tout ta carrière, pas celle de ton manager, de ton label ou de ton équipe. C'est uniquement la tienne et ça le restera, alors agis en conséquence!


0 commentaire

Posts récents

Voir tout